cynthiaÀ tout juste 24 ans, Cynthia Abraham est une musicienne hyperactive et versatile, dont la soif de diversité musicale ne semble jamais étanchée. D’un tempérament naturel de leader, elle multiplie les projets lives:  une résidence de 3 ans au Baiser Salé – grâce à laquelle elle se fait sa place dans la nouvelle génération d’artistes jazz français – des tournées avec le groupe Gospel pour 100 voix, l’intégration du trio vocal les Selkies et de l’équipe du Mouv’ Live Show… Après un parcours très académique, la jeune femme cherche à se libérer de son carcan théorique pour se lancer à corps perdu dans la vie d’artiste, marquée par l’adrénaline de la scène, et par ces moments d’introspection vitaux pour la composition. « Je n’ai pas envie de penser en notes, c’est contre ma perception de la musique ».

On reconnait dans le style de chant de Cynthia l’influence de chanteuses comme Esperanza Spalding ou Gretchen Parlato, qui se distinguent par leur voix de mezzo soprano rarement utilisée en puissance, mais plutôt comme un instrument au jeu doux, fluide et au service de mélodies complexes.

La voix est justement au centre du premier album de Cynthia, « Petites Voix« . Musicalement présente sous toutes les formes (mélodie principale,  choeurs, effets, scat…),  la voix est également au coeur des textes des chansons. Cynthia y parle des voix qui murmurent en continu dans notre esprit, et qui matérialisent nos blocages, les conditionnements imposés par la société, ou les limites que l’on s’impose. « Travailler sur cet album a été pour moi une sorte de thérapie, une manière de lâcher prise. J’ai eu envie de me dépasser, d’empêcher mes peurs de se transformer en prophéties autoréalisatrices, et d’encourager les autres à croire en leur rêves ».

Au vu du fonctionnement actuel de l’industrie du disque, avec des stars qui sortent des albums tous les 2 ou 3 ans pour ne pas sombrer dans l’oubli, il peut paraître incongru pour les auditeurs qu’un artiste ne cherche pas à enchaîner les opus. Cynthia, elle, préfère trouver de nouvelles façons de vivre la musique, en étant choriste pour d’autres artistes ou en jouant des percussions. Habituée aux kass kass et au shaker, elle s’habitue à jouer du cajon et apprend également les rythmes traditionnels du gwoka. Elle prend également le risque de se produire seule sur scène, avec son looper ses percussions et sa flûte traversière, construisant avec humour des sons centrés sur la polyphonie vocale. Avec chaque nouvelle rythmique découverte, elle pousse plus loin l’envie d’explorer les musiques cubaines, brésiliennes et surtout les musiques caribéennes, qui font écho à ses origines guadeloupéennes. Il n’est donc pas étonnant que Cynthia ait trouvé son âme soeur musicale en la personne du guitariste antillais Ralph Lavital, qui l’a aidée à faire la fusion entre ses influences r&b, soul et son héritage culturel pour enrichir ses arrangements.

Renouer avec ses racines a été pour cette jeune métisse un cheminement personnel, ses parents lui ayant plutôt transmis l’amour du jazz. Dans la famille de Cynthia, tout le monde est musicien: son père pianiste et sa mère violoniste se sont rencontrés au CIM, célèbre école de jazz, son grand frère est contrebassiste et sa petite soeur pianiste. Elle ne se pose donc pas beaucoup de questions avant d’enchaîner les horaires aménagées au collège, d’apprendre le chant classique puis lyrique, puis de se tourner vers l’étude du jazz vers 15 ans. Très lucide sur l’utilité toute relative des études pour prospérer dans le domaine des musiques actuelles, Cynthia voulait néanmoins s’appuyer sur une formation solide et a donc obtenu deux diplômes, au Conservatoire Jean Wiener de Bobigny et au Centre des Musiques Didier Lockwood. Mais elle apprend désormais des musiciens avec lesquels elle collabore, parfois complètement autodidactes. « Lorsqu’on fait des études musicales, il ne faut perdre de vue la raison pour laquelle on fait de la musique, et ne pas placer la maîtrise technique au dessus du contenu. L’important, c’est cette sensation impalpable qui nous fait pleurer lorsque quelqu’un chante ou joue d’un instrument « .

Publicités